Une inflation inexplicable pour Dame Lagarde, et pourtant!

 Une inflation pas si mystérieuse

On a un peu de mal à croire que la directrice générale de la BCE s'interroge vraiment sur l'émergence de l'inflation, ou qu'elle se contente d'en jeter la responsabilité sur le si méchant Poutine.

Il suffirait de lire les bilans de la Banque de France (ainsi que l'évolution des différents bilans des 17 banques centrales des pays qui constituent la zone euro) pour comprendre le processus de cette hausse des prix engendrée par une émission sans précédent de monnaie centrale. A force de croire à l'agent magique, on finit par en payer le prix, sans mauvais jeu de mots.

Je me suis contenté ici de m'intéresser au cas de la France, en montrant comment les prix risquent de doubler d'ici 7 à 8 ans en France, voire plus rapidement encore, indépendamment même de ce qui se passe en Ukraine.


Tout le « mystère » de l’inflation et de la hausse des prix est résumé ici (si on y ajoute le fait que le PIB de septembre 2022 est au même niveau que le PIB de décembre 2019)

La Banque de France a vu son bilan augmenter d’environ 600 milliards en 2020, dont 450 milliards (exactement 448,7 milliards) pour les réserves des banques (les « IFM ») en ‘contrepartie’ de 335,4 milliards de dettes « douteuses » que la Banque de France a racheté à ces mêmes IFM.

En 2021, ces « largesses monétaires » n’ont été ‘seulement’ que de  297,6 milliards (presque 300 milliards tout de même) pour une contrepartie de seulement 87,3 milliards d’obligations douteuses vis-à-vis d’une augmentation des réserves bancaires de 240,9 milliards. Quelle générosité de la Banque de France vis-à-vis des Banques commerciales ou autres IFM, qui ne fait même plus semblant de leur racheter leurs dettes!

Il est vrai qu’en 2022 les temps sont plus durs, l’argent magique s’est tari, au moment même, d’ailleurs, où le déficit commercial explose encore plus.

En bon disciple du grand économiste Maurice Allais, je ne peux que prédire que l’économie française est au plus mal, il faudrait un véritable miracle, et de tout autres responsables politiques, pour éviter que le déclassement de la France s’aggrave encore et devienne irréversible.

Serait-ce en reprenant en mains la Banque de France ? C’est sûrement une condition nécessaire, mais sera-t-elle suffisante ?

(Dois-je rappeler une de mes prévisions, écrite en juin 2021 dans mon dernier bouquin, les prix vont doubler en 10 ans, révisée il y a 3 mois : les prix vont doubler en moins de 6 ans)

Dernière précision. La Réserve Fédérale américaine a plus émis de dollars les deux dernières années que pendant tout le reste de son existence. Et c’est presque pareil en France, puisque la monnaie centrale émise par la Banque de France a presque doublé entre décembre 2019 et décembre 2021.

Ecrit le 01/11/2022, par Bruno Lemaire, ancien doyen associé d'HEC. Ce que tout politique doit savoir en économie

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Ce que nous dit l'évolution du bilan de la BdF sur le quoiqu'il en coûte

Déficit commercial et dettes, qui s’en soucie vraiment

Des dettes indexées sur l’inflation!