Tweeter

Rechercher dans ce blog

mercredi 26 décembre 2012

QuelquesMythesMonetaires


Quelques mythes monétaires dont il faut se défaire … pour bien comprendre le système.


1)     Seule la banque centrale crée de la monnaie.
 Non, la monnaie créée par la banque centrale ne correspond, en France, qu’à moins de 10% de la monnaie réellement utilisée dans les échanges (Au Royaume Uni, c’est encore moins)

2 2)    La banque centrale fabrique seulement des billets.
      Non, l’essentiel de la monnaie créée par la banque centrale est sous forme scripturale, électronique, elle ne va servir qu’aux banques privées.

3 3)     Les banques privées ne créent pas de monnaie, elles se contentent de la faire circuler.
       C’est faux, les banques privées créent de la monnaie dès qu’elles accordent un crédit (et en détruisent dès que ces crédits sont remboursés)

   4)  Les banques sont des intermédiaires entre les épargnants et les investisseurs.
 C’est en partie faux (voir mythe 4). De très nombreux crédits sont créés « à partir de rien » (ex nihilo)

5 5L’argent créé par les banques va en priorité aux entreprises productives.
       C'est faux : Seule  une petite partie des crédits (8% au Royaume Uni) va aux entreprises, le reste alimente la spéculation boursière et immobilière, directement ou par le biais des marchés dérivés.

    6)  La sphère financière est essentielle à l’économie, sans elle pas de richesses créées.
      C’est faux. Seule l’économie réelle, celle qui produit des biens et services, crée de véritables richesses. En revanche, la finance peut, hélas, bloquer l’économie réelle, puisque l’on peut considérer que les circuits financiers correspondent à l’huile ou au sang de toute économie moderne. Mais rien n’impose que ces circuits soient  « privés ».

Un dernier slogan, encore plus faux, si l’on peut dire : qui paye ses dettes s’enrichit. Il n’y a qu’à voir la Grèce, le Portugal ou l’Espagne pour comprendre à quel point c’est faux. Il serait instructif de se demander "à qui profite le crime".

3 commentaires:

  1. @Bruno Lemaire
    Depuis le début du 20e siècle, nul ne comprend plus la monnaie. Il n'existe que des mythes monétaires.
    Avant le 20e siècle, la monnaie était l'or ou la promesse écrite que la banque versera un gramme d'or. Tout le monde comprenait.

    RépondreSupprimer
  2. Bonne année 2013 !

    Mardi 1er janvier 2013 :

    France : 77 % des ouvriers regrettent le Franc.

    Lisez cet article :


    Selon un sondage de l'Ifop, 62 % des Français regrettent le Franc.

    Les plus nostalgiques sont les femmes qui sont 70 % à regretter l'ancienne monnaie nationale, et les ouvriers avec 77 % des déçus de l'euro.

    Ce taux tombe à 41 % chez les cadres supérieurs et les professions libérales.

    Cette année, la défiance vis-à-vis de l'euro peut s'expliquer par les multiples crises de la monnaie unique notamment à l'occasion du dossier grec. Les sceptiques de l'euro étaient seulement 39 % en 2002, juste après l'entrée en vigueur de la monnaie unique pour grimper par la suite à 48 % en juin de la même année.

    En 2005, les insatisfaits représentaient 61 % des sondés, avant de monter à un pic de 69 % en 2010 en raison de la crise.

    http://www.ladepeche.fr/article/2013/01/01/1526787-sondage-les-francais-regrettent-le-franc.html

    RépondreSupprimer
  3. Mercredi 2 janvier 2013 :

    Un sondage très important concernant la monnaie unique, l'euro, et l'ancienne monnaie de la France, le franc.

    Question : "Regrettez-vous le franc ?"

    Réponse :

    Les Français âgés de 18 à 24 ans répondent "oui" à 60 %.

    Les Français âgés de 25 à 34 ans répondent "oui" à 69 %.

    Les Français âgés de 35 à 49 ans répondent "oui" à 71 %.

    Les Français âgés de 50 à 64 ans répondent "oui" à 68 %.

    Les Français âgés de 65 ans et plus répondent "oui" à seulement 37 %.

    En clair : l'euro, c'est une monnaie de vieux, créée par des vieux, pour des vieux, et qui plaît aux vieux.

    Concernant les professions des personnes interrogées dans ce sondage :

    Les ouvriers répondent "oui" à 80 %.

    Les employés répondent "oui" à 75 %.

    Les artisans et les commerçants répondent "oui" à 72 %.

    Les chômeurs répondent "oui" à 70 %.

    Les retraités répondent "oui" à seulement 46 %.

    Les professions libérales et les cadres supérieurs répondent "oui" à seulement 41 %.

    Concernant les revenus des personnes interrogées dans ce sondage :

    Les Français qui gagnent moins de 1499 euros par mois répondent "oui" à 74 %.

    Les Français qui gagnent de 1500 à 2299 euros par mois répondent "oui" à 70 %.

    Les Français qui gagnent de 2300 à 2999 euros par mois répondent "oui" à 61 %.

    Les Français qui gagnent de 3000 à 4500 euros par mois répondent "oui" à 54 %.

    Les Français qui gagnent plus de 4500 euros par mois répondent "oui" à seulement 35 %.

    En clair : l'euro, c'est une monnaie de vieux riches, créée par des vieux riches, pour des vieux riches, et qui plaît aux vieux riches.

    http://www.atlantico.fr/sites/default/files/u19487/tableaugros_0.png

    RépondreSupprimer