Tweeter

Rechercher dans ce blog

dimanche 15 juin 2014

Le_vrai_scandale_de_la_loi_Giscard



Le vrai scandale de la loi Giscard de 1973


Tribune libre de Bruno Lemaire, Club Idées Nation

Beaucoup de choses ont été écrites sur la loi de 1973, même si le plus important à retenir, sur le plan politique, aurait du être que cette loi signait le véritable début de l’indépendance de la Banque de France vis-à-vis de l’Etat français, et donc le début de la fin de toute politique monétaire indépendante. Indépendance de la Banque de France qui se traduirait, 25 ans plus tard, par la naissance de la Banque Centrale Européenne qui, elle, serait même indépendante de l’ensemble des autorités politiques des pays constitutifs de l’Eurozone, même si cette indépendance peut apparaître suspecte lorsque l’on connaît les liens que son président a eu, et a encore, avec la banque Goldman Sachs.

Ce que peu de gens savent, cependant, c’est que le budget de la France n’a plus jamais été en équilibre depuis 1974.

On aurait pourtant pu penser que la France n’avait pas à être vertueuse lorsqu’elle pouvait, avant 1973, emprunter sans compter à sa propre banque – à taux zéro qui plus est. Elle l’avait pourtant été, vertueuse, puisque ses dettes publiques étaient très faibles, et son budget parfois même excédentaire.

Au contraire, depuis que la France doit emprunter à des banques commerciales à un taux non négligeable, voilà que ses députés, les représentants du peuple, se mettent à dépenser plus que de raison.

Bien entendu, le fait que de nombreux conseillers de nos politiques soient eux même administrateurs ou consultants auprès des banques ou des marchés financiers n’a sans doute rien à voir avec cette situation. Le fait que la plupart des institutions faisant partie de l’Agence France Trésor, chargée de « placer » les dettes de la France auprès des marchés financiers, soient des banques ou des institutions financières étrangères, doit lui aussi être une coïncidence.

Comme chacun sait, le président Hollande, comme l’ensemble de ses prédécesseurs, est l’ennemi de la finance. Nos compatriotes peuvent donc dormir tranquilles, ce qu’ils font depuis 40 ans, avec le résultat que l’on voit, tant au niveau de leurs emplois que de leur pouvoir d’achat.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire