Tweeter

Rechercher dans ce blog

jeudi 12 juin 2014

Mario_Draghi,_nouveau_maître_de_l_Europe



Mario Draghi, nouveau maître de l’Europe ?

Communiqué de Bruno Lemaire, Secrétaire Général d’Idées Nation, conseiller économique de Marine Le Pen

41 ans après la (pas assez) tristement fameuse loi de janvier 1973, dont l’article 19 rendait, de fait, la Banque de France indépendante de l’Etat français, en rendant toute demande d’avance de l’Etat soumise au bon vouloir du Gouverneur de la Banque d France, le président de la BCE vient d’annoncer, de sa seule autorité, qu’il ferait désormais la pluie et le beau temps en Europe, au moins jusqu’à mi2016.

Après la loi de 1973, après le traité de Maastricht et son article 104, après le traité de Lisbonne et son article 123, qui allaient tous dans le même sens, enlever toute possibilité d’action monétaire à des Etats qui n’ont plus de souverains que l’apparence, voilà maintenant que c’est l’Eurozone toute entière, en attendant l’Europe, qui est soumise à la bonne volonté de « son » banquier central, issu de la célèbre banque américaine Goldman Sachs.

Monsieur Draghi a décidé « de sauver l’Euro » - on se demande bien pourquoi – et pour cela il gérera à sa façon la création monétaire européenne, sans même paraître devoir rendre compte à qui que ce soit.

Même la commission européenne – au moment même où le parlement européen nouvellement élu tente de se mettre d’accord sur un président acceptable – n’a pas, et n’aura pas, son mot à dire.

Après le « moi, président », qui avait quand même un certain fondement démocratique, en tant qu’élu au suffrage universel par une majorité d’électeurs français, voilà un autre « moi, président », dont les décisions seront sans appel, apparemment du moins. Belle leçon de démocratie que nous donnent là les institutions européennes.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire