Tweeter

Rechercher dans ce blog

vendredi 15 janvier 2016

Une Europe sans U.E., c'est possible. Une Europe sans euro, c'est indispensable.



Europe, UE et euro. Une confusion soigneusement entretenue par Bruxelles !

Billet d’humeur de Bruno Lemaire

L’Europe est une réalité historique, géographique et humaine.

L’UE (union européenne) est une construction diplomatique, souvent bureaucratique, pas toujours très efficace et parfois non démocratique, vu le poids de fonctionnaires non élus censés aider à son développement.

L’euro est un seulement un outil, que de plus en plus de voix trouvent inefficace, voire malfaisant.

Laisser entendre que s’attaquer à l’euro, ou remettre en question certains traités de l’U.E., serait s’en prendre à l’Europe est donc une forfaiture, pour toute personne ayant un peu de bon sens et qui ne serait pas complètement lobotomisée par la propagande officielle de la ‘troika’ (Bruxelles, Francfort, FMI).

La question de l’U.E. peut être abordée par un referendum, qu’il faudra cette fois-ci davantage respecter que celui de 2005.

Celle de l’Euro est essentiellement une décision à la fois technique et politique. Les mauvais outils, on s’en débarrasse, même si la portée symbolique d’une monnaie est évidemment à considérer.

La France exportait avant l’euro, elle pourra exporter même si cette monnaie unique, et  inique, est remplacée, en interne, par un ‘Obélix’ ou un ‘gaulois’ , et, en externe, par un écu dont la principale vocation sera de permettre des échanges équilibrés, ce qui n’est pas le cas actuel dans la zone euro.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire